Videos & Games :: Nico - Le 31 octobre 2005 à 20:40
Lego



Wooww ! On en fait des choses avec des Lego mais à mon avis, il faut du temps et de la patience..

Via Kopikol, Thriller le clip complet de Michael Jackson made in Lego  !!!

:: Michael Jackson - Thriller.wmv  [34,3 Mo]


Général :: Nico - Le 30 octobre 2005 à 15:02
Adieu Youri

:: Red is Dead.mp3  [845 Ko]

Hier soir, Deb et moi on a passé la soirée chez Laurence pour son anniversaire. Bonne petite soirée avec des gens bien sympa dont des retrouvailles (notamment Maurice et Max) mais aussi de nouvelle connaissance (Laurel).


Une fois l'apéro fini, direction le resto "Les Mouettes" (Metz) où j'ai pu manger des "petites moules à la crème" (humm c'est hot comme plat). Cela dit, on peut aussi manger des crêpes sucrées/salées mais pas de choucroute ! :p


Une fois de retour, la soirée c'est finie entre Jungle Speed et duel de Donkey Konga ! Putain que ce jeu est bien ! :)


Styles Divers :: Nico - Le 27 octobre 2005 à 10:54
Un pull-over, ça moule..

Bonne petite surprise ce matin lorsque j'ai recu ma commande (de fringues) de chez Goéland. Je n'avais pas remarqué qu'à partir de 100€ de commande, une compilation était offerte : Cool !



La compile englobe bien les différents styles qu'ils proposent passant du punk-ska-rock à l'electro, du hardtek au metal..

Bref, si vous aussi vous avez besoin de pulls pour l'hiver, ça se passe par là :

:: http://goeland.fr/

Tracklisting :

01. Les Ogres de Barback - 15ans
02. La Ruda - Dira-t-on encore ?
03. Les Cameleons - Welcome
04. Dirty Fonzy - Playing punk songs
05. Flying Donuts - Back off
06. Fatals Picards - C'est sûr on se bougera
07. Les fils de Teuhpu - Barbelés
08. Svinkels - De la came sous le saphir
09. La Phaze - R.A.S.
10. High Tone - V.C.F. Ramble
11. Troubles Fete - Gagarine
12. 3 Faze / Ebola - Organe
13. Nawak - Regrêts
14. Killswitch Engage - Rose of Sharyn
15. Gojira - Death of me
16. Chimaira - Cleansation
17. Inside Conflict - Rotten grind quartet


Général :: Nico - Le 23 octobre 2005 à 15:29
K7



Un p'tit post Old School avec la bonne vieille cassette audio ! Maintenant que j'y pense, c'est le premier support que j'ai utilisé (alors qu'aujourd'hui, je me tourne vers le vinyle).

Bref, jetez donc un coup d'oeil à cette page web recensant je ne sais combien de cassette quelque soit la marque !

:: Cassette Jam '05

Et si j'vous dis qu'on peut scratcher avec des cassettes ? :D

:: Scratch K7


Styles Divers :: Nico - Le 22 octobre 2005 à 15:31
Indian vibrations

Jeudi soir, pendant que je bossais sur un tp photo (entre un appareil professionnel et mon p'tit Canon A70 qui au final n'aboutit qu'à la simple conclusion que mon appareil est une "merde" ! :/ Cela dit, on peut quand même faire de magniques photos.. ) je me suis fait un petit trip Indian vibrations :

Thé + Narguilé + Shri Subhankar Banerjee

:: Shri Subhankar Banerjee - Arabian Passion

Mélange de Sitar, Tabla (Shri himself) et flûte, ce morceau peut à lui seul vous plonger dans un autre univers ! Les sonorités sont exquises !

Si vous avez toutes les conditions réunies, essayez donc ! :)


Tabla


Général :: Nico - Le 20 octobre 2005 à 14:13
chain($saw);

Une petite nimperie trouvée chez Hellgy & Biou :

1. Allez dans vos archives
2. Retrouvez la 23e note ou celle proche de ce chiffre
3. Retrouvez la 5e phrase.
4. Affichez le texte de la phrase ainsi que les instructions

Chez wam, ça donne ça :


Tout est dit ! ^_^


Drum'n Bass :: Nico - Le 18 octobre 2005 à 10:08
Breakdance

Une petite démo de Breakdance :



Vous n'êtes pas convaincu ?! En voici une autre plus musclée :

:: breakdance.wmv  [6.94 Mo]
(déjà très populaire sur le net)

J'en profite pour vous donner le nom de la zik qui passe car ce n'est pas Scott Wills (mentionné à la fin de la vidéo) qui n'a rien à voir en tant que compositeur mais un remix d'un standard du hip hop (dans la même veine que Run DMC) : Eric B. and Rakim.

De la bonne Drum'n Bass bien puissante comme du Chemical Beat, j'adore ! ^_^

:: Trade Secrets - I Know You Got Soul (Acen Remix)

Note : La zik est tirée du mix de Dj Db - The Higher Education Drum'n Bass Session.


Général :: Nico - Le 17 octobre 2005 à 9:47
Les 7 doigts de la main

Hier soir, j'ai vu de la danse variété sur Arte : "Le Loft" de la troupe canadienne "Les 7 doigts de la main". J'avoue avoir été assez impressionné ! A la base, c'est toujours un peu chelou la danse contemporaine mais celle là n'était pas comme les autres.

La première chose qui m'a mis la puce à l'oreille, c'est radicalement le son ! De superbes bandes sons rythmiquement affolantes entre percussions pures, tabla & techno, didgeridoo mais aussi ColdPlay, Gotan Project,.. Le tout agrémenté d'un scratcheur fou apportant de la fluidité, du rythme et de la précision.

Bien évidemment, l'oeil rattrape très vite l'attention avec des chorégraphies impressionnantes mêlant le cirque (femme élastique, voltiges, diabolos), le théâtre et la danse. Sans compter un écran géant surplombant la scène jonglant entre la scène et des animations.

Court mais très bon ! :D

[Edit 03/11/05 :

Le site officiel : www.les7doigtsdelamain.com
]


Turntablism :: Nico - Le 15 octobre 2005 à 12:02
Spin-alien


One foot finger Tricks

Jeudi soir tout le monde avait envie de décompresser suite à cette folle semaine. Entre la 3D qui nous a bien torturée l'esprit (chérie, modélise moi le cerveau en Nurbs..) et l'interactivité où la prof nous dit que "Skyrock, ce n'est pas commercial et non ce n'est pas l'argent qui les motive mais l'envie d'aider les djeuns", c'était pas gagné..

Du coup, on c'est fait une petite soirée avec la promo et on a fini en boite, à l'Eclipse (sur Epinal). Et là, c'est le drame :

Des Dj en carton, des Dj Mook (comprendre nikemook) ! D'ailleurs, je ne vois pas pourquoi on les appelle Dj : Mix à l'arrache, skeud qui sautent, parfois même pas de mix. Franchement horrible ! Le truc qui tue : ils scratchaient (enfin on se comprend hein) sur presque tout les morceaux que ce soit tech, rap, raï et même rock (ça le fait grave du scratch sur Indochine..) ! Il y en avait plusieurs et pas un pour relever le niveau de l'autre. Le pire c'est qu'ils se la pêtaient à mort. Y'en avait même un qui ne faisait que de parler dans le micro : "Ce soir, c'est ta soirée", "Oh le cd est rayé, c'est pas grave, on la remet", relou ! :(

Comme quoi, n'importe qui peut être Dj ! Damned.. :(


Homework :: Nico - Le 13 octobre 2005 à 10:13
Musique & Interactivité

Voici un cours exposé sur l'interactivité musicale réalisé dans le cadre de ma formation, le Master 2 INI au CESS d'Epinal. Il y a beaucoup à dire sur ce sujet très passionnant - ceci n'est qu'un aperçu - mais si vous êtes intéressés, sachez que ce siècle n'a pas fini de vous étonner.

Le sujet : Choisir un domaine et décrire ses formes d'interactivité.
Oral de 10min avec diaporama réalisé par votre binôme (Bruno).

:: musique-et-interactivité.ppt



Introduction & définition

L'interactivité musicale a pris réellement un sens à partir de 1955 mais c'est véritablement depuis son entrée dans le XXI siècle qu'elle a pris toute son ampleur.

En effet, elle a bouleversé le monde de la musique grâce au développement des nouvelles technologies. La transformation / modification d'une sonorité au contact d'un utilisateur, l'introduction de la forme d'expression, de la perception ou encore la manipulation en temps réel ont permis d'amplifier les capacités et l'amplitude sonores de l'instrument.

Ainsi, le spectateur se place dans un rôle actif, un rôle créatif. Le musicien lui, s'ouvre à une nouvelle forme d'expression mais surtout, cette évolution a permis d'inaugurer des relations nécessaires entre artistes et ingénieurs.


Une mauvaise interprétation de la musique et de son interactivité

Des sites offrent à l'internaute mélomane l'occasion d'effectuer une plongée interactive au sein d'une banque de données bourrée d'informations inédites, exclusivement destinées aux vrais « fans » : paroles, partitions, photos, extraits de clips vidéo, anecdotes, critiques, etc.

Pour ma part, l'interactivité ne prend pas un vrai sens dans la distribution d'information et d'écoute d'œuvre. Cette mauvaise interprétation du terme est malheureusement trop présente sous cette forme sur Internet.


L'interaction Homme Machine

Une création véritable suppose l'élaboration de ses propres outils, de ses propres méthodes, de son propre langage. Ici, on dépasse l'écran tactile et pour le musicien, l'oeuvre appelle à ce que l'on se transforme en performeur.

- Le mélomane

Le simple mélomane peut - par sa présence physique, par sa gestuelle, par son déplacement, et dans certains cas par ce qu'il peut dire - influencer sur le comportement d'une machine, d'une œuvre. Cette machine et cette oeuvre vont réagir à la présence et vont faire réagir le visiteur et ainsi de suite. Dans ce sens, l'interprétation de la musique va effectuer un travail sur l'écoute liée à la machine.

Rafael Lozano-Hemmer avec son œuvre Frequency and Volume a permis aux spectateurs présents de projeter leurs ombres sur un écran géant et, selon leurs déplacements, de capter de véritables ondes radio et de manipuler le volume en fonction de la grosseur de leur ombres. On obtient donc un réel échange basé sur un véritable échange sensoriel.

Ex : Si le son est trop fort, je vais peut-être me retirer. Et la machine va réagir à la manière avec laquelle je vais me retirer. Il y a un échange.

On peut aussi placer l'auditeur dans un milieu utilisant la technique de spatialisation du son agissant sur la perception, en direct avec la multi diffusion sur plusieurs points d'écoute permettant de simuler l'emplacement du musicien.

Ex : Pierre Henry chez lui
Chaque soir pendant 2 semaines dans l'année, cinquante personnes pourront entendre Pierre Henry jouer sa nouvelle œuvre Voyage initiatique en live, spatialisée dans toutes les pièces de sa propre maison et découvrir l'univers pictural qu'il élabore depuis plusieurs années (photos, bandes magnétiques, éléments hi-fi, archives, nappes d'ordinateur,..).


- Le musicien

Traditionnellement, la musique est composée avant d'être interprétée sur scène. La phase de composition ne réside plus seulement dans l'écriture d'une partition, mais également dans la définition des caractéristiques du dispositif qui produira la musique, y compris les modes d'interaction entre les machines et les musiciens.

A la fin des années 60, la création de capteur permettant de canaliser des éléments extérieurs à la création a donné naissance à une vraie interactivité. Pour les musiciens, l'interaction en direct a favorisé l'émergence de l'improvisation et de la performance multimédias. L'interactivité remet en cause le processus même de la composition musicale.

Ex : Les capteurs embarqués
L'artiste modifie le son en direct par son corps : en déplaçant un élément dans l'espace, on modifie un son qui lui est affecté. Des gestes en haut augmentent le volume, à gauche plus grave, etc.

De nos jours, ces capteurs associés à des contrôleurs gestuels en temps réel et des logiciels (Max/MSP, jMax , Pure Data, Kyma,..) permettent de renforcer la production de musique interactive.


Une nouvelle technologie à l'écoute de l'art

Nicolas Schöffer est l'un des personnages fondamentaux marquant un tournant dans l'histoire de la musique et de l'interactivité. Il est le fondateur de l'art cybernétique au sens où, dans le fonctionnement des œuvres, il prend en compte les notions d'information, de feed-back, d'adaptation constante aux perturbations issues de l'environnement.

En 1955, à Paris au parc de Saint Cloud, Schöffer "le précurseur" présentait sa première oeuvre monumentale interactive (en utilisant un système d'interaction à distance) : la Tour spatiodynamique et cybernétique de 50 mètres de haut, sonorisée et spatialisée par Pierre Henry, avec l'aide de Jacques Bureau. Cette tour est la première oeuvre au monde dotée de capteurs et de systèmes de traitement et diffusion temps réel, découverte par Schöffer lui-même en 1948.

Elle fut suivie l'année suivante de la première oeuvre interactive autonome, CYSP 1, intégrant également capteurs et systèmes de traitement temps réel (visible à la Villa des Arts à Paris). Des milliers de personnes ont pu entourer tous les jours cet ouvrage en essayant de faire réagir la tour en activant les micros mis à leur portée.

Selon Schöffer, la sculpture compose sa propre musique, avec sa propre matière sonore et avec le maximum de souplesse en s'adaptant immédiatement à tout changement d'ambiance (température, l'hygrométrie, vent, couleurs, lumière, sons et mouvements divers dans le voisinage).

Note : À certains moments, des sons puissants iront même provoquer un emballement du système par effet de bouclage. Jacques Bureau se souvient et détaille la mise en fuite d'agents de renseignements soviétiques devant un emballement subit de la sculpture.


Conclusion

Il est sûr que l'interactivité musicale ne va cesser de s'amplifier durant les prochaines années. Suivant la fulgurante ascension des nouvelles technologies, les formes d'expressions n'auront que pour limites celles du créateur lui-même.

L'interactivité apporte ce que la musique a toujours voulu donner à son auditeur : un échange.

Le mélomane se sentira musicien et le musicien ne cessera de se dépasser.


Webographie

:: 50 ans d'art interactif : Association Art Sensitif qui a réitéré le projet en 2005 à l'occasion des 50 ans d'art interactif
Dernière visite le 10/10/05

:: Headspace : Centre d'activités qui compte en matière de musique et d'interactivité
Dernière visite le 08/10/05

:: Blog Up - a musical blog
Dernière visite le 10/10/05

:: Interactivité musique / technologie
Dernière visite le 03/10/05

:: Session 6 - De la musique mixte à l'interactivité
Dernière visite le 03/10/05

:: Interactivité Musique / Technologie
Dernière visite le 08/10/05

:: La musique sur l'Internet
Dernière visite le 08/10/05

:: Interactivité / Multidiffusion
Dernière visite le 03/10/05

:: ELEKTRA - Plonger dans l'interactivité
Dernière visite le 03/10/05

:: Pierre Henry chez lui 3
Dernière visite le 10/10/05

:: Music Notes An Interactive Online Musical Experience
Dernière visite le 03/10/05


< page précédente | 1 | 2 | page suivante >