Roots Reggae Dub Ska :: Nico - Le 11 octobre 2007 à 22:27
High Tone - Bass temperature

High Tone
Bass temperature



Hummm... le Dub ! ^_^

High Tone c'est "Dj Twelve" aux samples et platines, "Selekta Dino" à la batterie, "Aku Fen" à la gratt, "Antok" au clavier et Fabrice Oresta à la basse. Bref, des potes qui se sont lancé dans le novo-dub made in Lyon (ina Zion). Hé oui, c'est français et ça fait bien plaisir ! :)

Et ils sont très très forts, surtout lorsqu'on voit à quel point ils ont trituré et exploité leurs instrus pour avoir une telle qualité de son. A noter aussi qu'il y a des techniciens/ingés sons à leurs côtés pour assurer le gros son dub, roots & electro.

L'album "Bass temperature" réunit en réalité 3 Ep du groupe, sortis entre 1998 et 2001. Ce n'est pas le premier mais vu que c'est celui-ci qui m'a fait plonger dans le dub, c'était un peu normal. :)


Pour apprécier High Tone à 200%, il vous faut un solide caisson de basse. C'est assez terrifiant la profondeur de certains morceaux comme Echo-logik ou Bass temperature : ça décolle presque la peau. :) Bref, la good vibration s'accompagne également d'excellents samples, de vraies perles rares comme l'intro d'Echo-Logik "Avance et viens te battre ; c'est un bon jour pour mourir", The orientalist - "Everytime I heard the sound" (surpuissant) ou encore des samples du film Dracula avec Train to transylvania.

En gage de qualité, le son est vraiment très très bien travaillé au niveau des effets parfois complètement psychés et saupoudrés d'énormes reverbs qui caractérisent bien le son Dub. A noter aussi les sonorités exploitées comme le shaman & son didjeridoo sur Mother Dubber, le côté oriental de The orientalist ou encore l'odeur du curie (aux acides) de Rajaskank. Cette electro-dub exploite également une multitude de rythmiques entraînantes comme sur Emperor Dub, allant vers le dub-step de N°1 Station, limite nervous breakdown sur Antivitrolles dub et carrement junglistic sur Dubiously.

Mais High Tone c'est surtout un tout : vous prenez les basses, les mélodies, les rythmes frénétiques, les samples de malades, les scratchs, les effets en pagaille et vous obtenez N°1 Station, Lysergic sound of dub (ce bip me hante depuis que je l'ai entendu : dès que j'entends des bips, je pense à ce morceau),... Mais qu'est-ce que je dis, vous obtenez tout l'album ! O_O


C'est le premier son dans ce style que j'ai écouté et j'ai été scotché dès la première écoute de la puissance que ça dégage. D'après les échos que j'ai eu, ils sont absolument terrifiants sur scène où ils jouent également avec de la vidéo. Je pense aller les voir le mois prochain... ^_^

La good vibration man, la good vibration...




Info :
High Tone - Bass temperature
Style : Electro - Dub / Novo-Dub
Site : http://hightone.free.fr
2001 Jarring effects

Tracklisting :
01 - Echo-logik
02 - Bass temperature
03 - Train to transylvania
04 - Emperor dub
05 - Mother dubber
06 - The orientalist
07 - Hempro 905
08 - N°1 station
09 - Rajaskank
10 - Lysergic sound of dub
11 - Antivitrolles dub
12 - Dubiously



Côté matos, si ça vous intéresse, voici la fiche technique du groupe : Technik HighTone 2006.pdf

Et si vous aimez le Dub, je vous conseille ce blog dédié qui est absolument excellent : Nizetch Dub Webzine.


Roots Reggae Dub Ska :: Nico - Le 22 septembre 2006 à 22:02
Ektola & la Bouleg's brigade - #01

Ektola & la Bouleg's brigade
#01

"Pas de frontières, pas de barrières !"

Il reste encore un peu de soleil alors profitons-en pour écouter du bon son qui pulse, qui donne la patate, le feu.. Et pourquoi pas du hip ska hop punk'n'bass !? :)

Imaginez un collectif d'une dizaine de personnes ne se souciant nullement de s'imposer un style unique de musique mais ayant la conviction que le métissage est la clé. Et bien c'est réussi pour Ektola et sa Bouleg's brigade : entre reggae et rap, ska et rocksteady aux cuivres détonnants sur rythmes drum'n bass, punk nervous breakdown, coups de scratch et j'en passe.. Avec un tel mix, il est difficile de coller une étiquette. Mais le pire, c'est que ça sonne.. Ca sonne tellement bien que j'ai du mal à décrocher !

Hé oui, la technique est là et les morceaux sont remarquables : il n'y a pas à dire, Ektola met le feu et dégage une énergie plus que positive. De quoi cramer le plancher en concert ! Allez, écoute ce son et fait tourner, petit profiteur.. :)
Big Up à Bruno qui m'a fait découvrir ce groupe ! ;)




Info :
Style : ska-hip-hop-dub-punk'n'bass-reggae (sisi, tout ça en même temps)
2003 Fissure Prod
Association : Maskes feuillus

Tracklisting :
01 - PACA libre
02 - Rocksteady date on da Rocksteady beat
03 - P'tit citoyen
04 - Drum and bave
05 - Uppercut
06 - Mici hoy
07 - Tretspotting
08 - Conscient
09 - Rudeboy
10 - Ameri-K's singin
11 - Kalimba
12 - Profiteurs
13 - Dub vs Profit
14 - Brûler les emblèmes


Roots Reggae Dub Ska :: Nico - Le 19 juin 2006 à 1:13
Sunshiners

Sunshiners

« Etonnante alchimie ce soir là qui ne s'est pas démentie depuis. Autour du kava*, les Vanuatais scellent leur devenir musical et chacun se donne une confiance mutuelle. » - Pierre-Alexandre Bescos
* Kava : boisson nationale traditionnelle de l'archipel à base de racine de poivrier anesthésiante.



"Chimization me !", c'est l'effet que j'ai eu lorsque j'ai reçu en avant première le nouvel album des Sunshiners. Groupe de reggae roots originaire des îles Vanuatu, cet album ensoleillé offre une bonne bouffée d'air frais à nos bons vieux standards musicaux. Composé de 12 reprises qui ont défrayées les radios des années 80, les quatre membres des Sunshiners ont su remixer la pop British avec spontanéité et simplicité sous l'influence du grand Bob.


L'album place d'entrée de jeu la barre très haute avec la reprise des Supertramp - Take the long way home : impressionnante tellement le son est bon ainsi que son originalité (et non un simple clone comme on en voit souvent..). Every kinda people de Robert Palmer et Modern love de David  Bowie ont réellement la good vibe en elles et je suis sûr que Rod Stewart s'est fait faire des dreadlocks dès qu'il a entendu Baby Jane !

J'aime aussi beaucoup les rajouts de trombone qui se mêlent à la voix sur l'air keep cool de She drive me crazy des Fine young cannibals. Mais que ce soit la reprise des Cure, des Tears for fears ou d'un autre groupe, ces p'tits gars maîtrisent sacrément bien le riddim reggae ! Là où j'ai été scotché, c'est sur la reprise des Talk Talk - Such a shame qui m'a vraiment emportée dans une autre dimension (tout comme l'originale).

Mais le meilleur pour la fin, c'est le retour d'Everybody's got to learn sometime que Zucchero avait massacré ! Ouf, ça fait du bien aux oreilles ! :)


Finalement, c'est à se demander si les îles Vanuatu ne sont pas un lieu de "rasta-conversion" des eighties ! Reste à allez les voir en live, car lorsqu'on sait que l'essentiel de l'effectif de Mister Gang, le guitariste de Kana, le régisseur de Tryo et le tourneur de Fishbone sont sur le coup, ça ne peut que vous "chimizer" la tête à grand coup de good vibration !




Info :
Style : reggae roots - reprise d'excellents tubes 80's
Site : http://www.sunshiners.net/
Site en flash sympathique, vous pouvez même vous torcher au Kava sur le site ! :p
Lachimiz prod
Juin 2006 - Ca sort aujourd'hui dans les bacs !!!

Tracklist :
01 - Take The Long Way Home (Supertramp)
02 - In Between Days (The Cure)
03 - Modern Love (David Bowie)
04 - Baby Jane (Rod Stewart)
05 - Shake The Disease (Depeche Mode)
06 - Everybody Wants To Rule The World (Tears for Fears)
07 - Every Kinda People (Robert Palmer)
08 - She Drives Me Crazy (Fine Young Cannibals)
09 - Everybody's Got To Learn Sometime (The Korgis)
10 - Such A Shame (Talk Talk)
11 - Don't You Want Me (The Human League)
12 - Don't Dream It's Over (Crowded House)



Un grand merci à BuzzParadise pour m'avoir filé le disque en avant première et le p'tit vinyle collector qui va avec ! ;)
Pour info, c'est Modern Love + son instrumental.

Et bien joué aux Sunshiners d'avoir transformé leur cd en vinyle (on dirait un cd de Playstation ! :p ), ça claque ! ^_^